Le magasin spécialisé bio, un lieu stratégique

30 janvier 2018

Depuis 2014 le Baro Bio*, baromètre annuel de la distribution bio, interroge un échantillon de 500 consommateurs du circuit sur leurs habitudes et leurs usages. Année après année, les résultats permettent d’apprécier le rôle singulier du magasin vu par les consommateurs.

Le magasin, lieu de découverte.

Le repérage en magasin est, de loin, le 1er vecteur de connaissance des marques cité par les consommateurs du circuit et les 4 autres vecteurs les plus cités sont tous en lien avec le magasin : PLV, conseils du personnel, promotions, ou animations.

Une analyse des lieux d’achat par familles de produits nous révèle un magasin également lieu de découverte
des nouvelles pratiques : alimentation plus végétales, vrac, achats responsables, etc.

Le magasin, lieu de confiance.

Fort de son éco système spécifique (marques, enseignes), jusqu’ici vierge de scandale majeur, le circuit,
dispose, de fait, d’un fort capital confiance auprès de ses consommateurs. À titre d’exemples, ils sont en moyenne ± 90% à déclarer avoir confiance dans les marques du circuit et ils citent la confiance dans la marque et dans le magasin comme principales raisons d’essai d’un nouveau produit.

Le magasin, lieu d’information et de conseil.

Chaque année, autour de 90%, des consommateurs se disent attentifs à l’information fournie par leur magasin, ils placent les actions sur le lieu de vente en tête des moyens pour bien s’informer sur les marques et leurs produits, devant tous les autres moyens de communication (publicité, internet, etc.) et ils sont majoritaires à souhaiter plus d’animation/dégustation en magasin.

Le magasin, lieu de rencontre entre les marques et leurs consommateurs.

Les différentes vagues du Baro Bio confirment donc le rôle primordial joué par le magasin dans la relation entre les marques du circuit et leurs consommateurs. Lieu privilégié pour communiquer, il permet d’atteindre, sans déperdition, l’ensemble de sa cible potentielle avec un consommateur en confiance, ouvert à la découverte et en attente d’information.

Dans la perspective d’une concurrence accrue de la part des autres formes de distribution (GMS, commerce en ligne, etc…), l’ensemble des acteurs du circuit doivent garder à l’esprit les avantages qu’ils peuvent tirer de cette situation que bien des circuits doivent leur envier.

Michel Delouette – Attitudes et Marques
*https://attitudesetmarques.fr/nos-etudes/le-baro-bio/

Classés dans :


Articles récents dans la même catégorie

+

Inscrivez vous à notre newsletter