Natexbio Challenge: moi aussi je participe !

7 mars 2019

Les jeunes pousses d’aujourd’hui font les vergers de demain. S’il est une philosophie unanimement partagée au sein du Natexbio, c’est bien celle-là. Elle s’illustre particulièrement dans l’initiative du « Natexbio Challenge ». Alors moi aussi, je participe au nom de Cosmébio. Mais en tant que juré. Et c’est un vrai plaisir !

Romain Ruth
DG de Florame
et Président de Cosmébio

Favoriser l’innovation des entrepreneurs  – qui misent leur capital en propre – pour mettre en œuvre des projets qui bénéficient in fine à tous, c’est possible ! Et c’est toujours une preuve de courage que de se lancer…avec cette part d’incertitude, voire ce petit grain de folie qui fait germer les grandes solutions d’avenir.

C’est possible, vraiment, de mener jusqu’à l’épanouissement des projets innovants et éthiques : Notre secteur en fait la preuve tous les jours. Dans la bio, nos adhérents démontrent depuis des décennies qu’une croissance plus verte et plus sociale est à porté de marché, de l’étal au domicile, en passant, de plus en plus souvent, par l’étape digitale du clic.  

Si c’est possible, et si c’est vertueux, autant jouer le rôle de facilitateur. C’est tout à fait le rôle des syndicats, des associations et de la Fédération qui misent sur l’accompagnement financier (adhésions aux tarifs accessibles, dotations importantes pour les lauréats) et marketing et commercial (test, stand, communication digitale…) pour faire mieux que seulement incuber, pour se donner les moyens d’éclore pour de bon.

Depuis plus de quinze ans, Cosmébio fédère des centaines d’entreprises françaises qui se situent à l’interface d’une industrie de pointe, la cosmétique, et de l’agriculture biologique, elle même située entre la tradition sauvegardée et des innovations permanentes.

Il y a quinze ans, ces entreprises pionnières étaient moins de dix. C’est dire le chemin parcouru par ces jeunes pousses d’hier…Alors qu’aujourd’hui des géants nous rejoignent : sans déplacer les montagnes, nous changeons le paysage, et cela se voit dans les rayons et dans les champs ! Comme toute la bio, nous participons à la valorisation des sols, à des nouvelles pratiques de laboratoires et, dans la salle de bains des consommateurs, à une prise de conscience intime. « Ce qu’il y a de plus profond en l’homme, c’est la peau » disait Paul Valery.

Dans ce secteur comme dans celui de l’alimentation biologique au sens large, l’innovation est reine. Si je peux apporter une pierre à cette nouvelle institution qu’est le Natexbio Challenge, je dois reconnaître qu’en dehors des pré-requis éthique et technique, c’est sur l’innovation que j’essayerai d’être le plus alerte.

Alors à vos dossiers ! Nous les attendons avec impatience.

Romain Ruth est Directeur Général de Florame et Président de Cosmébio


Articles récents dans la même catégorie

Natexbio Challenge: je soutiens !

25 février 2019

Comment ne pas soutenir cette action ? Le Natexbio Challenge va permettre de voir émerger de petites pépites bio !...

+

Inscrivez vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir nos derniers articles par email
Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité.