Entretien avec Samuel Gabory, PDG du Groupe Nature et Stratégie

27 décembre 2019
Samuel Gabory
PDG du Groupe Nature et Stratégie

PDG du Groupe Nature et Stratégie situé dans le Maine-et-Loire (49) Samuel Gabory s’est toujours engagé pour des cosmétiques plus responsables et respectueux de l’homme et de l’environnement, notamment à travers COSMEBIO® dont il est un des fondateurs. Il nous présente Comptoir des Lys, sa société qui commercialise des produits d’entretien ménager écologique et de cosmétiques biologiques certifiés dans tous et uniquement les réseaux spécialisés bio .

Natexbio : Pouvez-vous nous raconter l’histoire de votre entreprise familiale et celle de votre engagement dans le bio ?

Samuel Gabory: L’aventure commence dans les années 70, lorsque ma mère Jeanine découvre que les produits hydrocarburés ont des conséquences néfastes sur la peau, et plus globalement sur la santé et l’environnement. Elle décide alors en 1985 de fonder son entreprise, Fleur des Mauges à Somloire où elle fabrique et vend à domicile des produits sur bases végétales, avec pour maxime de respecter l’homme et son environnement. 10 ans plus tard, j’ai décidé de poursuivre l’aventure en reprenant l’entreprise familiale. Je crée alors le laboratoire Alvend, toujours à Somloire petit village du Maine et Loire (900 habitants) . Dès lors, nous n’avons cessé de grandir et cela fait donc plus de 35 ans maintenant que nous sommes animés par cette volonté d’offrir des produits toujours plus performants qui sauront respecter les peaux de toute la famille tout en préservant notre planète.

Natexbio : Vous dirigez le Groupe Nature et Stratégie qui détient plusieurs marques bio et écoresponsables parmi lesquelles Comptoir des Lys. Quelle est la mission et le positionnement de cette marque ?

Samuel Gabory: La mission de la société Comptoir des Lys est la même que pour notre groupe : créer, concevoir et distribuer pour aujourd’hui et pour les générations futures des produits cosmétiques bio et d’entretien écologiques pour la maison qui préservent l’homme et son environnement, tout en lui procurant plaisir et mieux être au quotidien.

Gamme Coslys.

Notre marque Etamine du Lys se positionne comme une gamme premium leader sur son marché  de la  détergence et produit d’entretien, tandis que notre seconde marque Coslys se bat dans le peloton de tête pour des produits cosmétiques et de soin de moyenne gamme avec un excellent rapport qualité prix .

Natexbio : Vous avez fait le choix de n’utiliser que des matières premières locales et renouvelables ou n’ayant que très peu d’impact sur les ressources de la planète. Pouvez-vous nous présenter la Ferme de la Chaltrie où vous produisez des plantes à usage cosmétique bio ?

Samuel Gabory: Notre ferme de la Chaltrie est un lieu expérimental où nous cultivons des plantes médicinales et cosmétiques. Notre objectif est de maîtriser l’ensemble de la chaîne de production, du semis en passant par l’extraction, la recherche et la formulation jusqu’à l’utilisation chez le consommateur… Nous souhaitons assurer une qualité maximale dans le respect de l’Homme et de l’environnement.

La ferme de la Chaltrie est composée d’un étang, de prairie de fauche, de boisement et de ruches sur un total de 5 hectares. Nous cultivons en bio et agroforesterie une cinquantaine de plantes différentes qui font l’objet de rotations régulières pour éviter l’appauvrissement des sols. Pour alimenter nos cultures, nous utilisons l’eau de l’étang, accueillant d’ailleurs naturellement une grande variété de faune et de flore. Les ruches nous permettent d’une part la pollinisation de nos plantes, et d’autre part que les abeilles puissent profiter de cultures saines sans usage de pesticides.

Nous souhaitons mettre en place des bilans de biodiversité réguliers sur ce site pour mieux comprendre les interactions et l’évolution de la faune et de la flore locale. Nous travaillons en partenariat avec le CPIE Loire Anjou (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) pour un compte-rendu annuel.

Natexbio : Votre développement économique vous amène cette année à doubler votre surface de production. Comment sont organisés votre site de production et votre plateforme logistique ?

Samuel Gabory: Somloire, siège historique du groupe Nature et Stratégie est aussi le lieu de production du Laboratoire Alvend. C’est maintenant sur presque 8 000 m2 que nous produisons l’intégralité de nos produits liquides. Le Laboratoire est constitué de 5 grands services:

  • Le service Recherche et Développement avec 4 ingénieurs à temps complet
  • Le service fabrication : 8 opérateurs
  • Le service conditionnement (32 opérateurs)
  • Le service contrôle qualité : 6 personnes
  • Le service Achat et Supply Chaîne, logistique (10 personnes)

En doublant notre surface de production, nous allons pouvoir multiplier par 3 notre production. Une fois fabriqué , nos produits partent sur nos plateformes logistiques :

  • Chemillé (49) pour la vente à domicile
  • Cholet (49) magasins bio
  • Moissy Cramayelle (77) Institut de Beauté
  • Et dans nos 2 filiales étrangères Belge et Suisse
Travaux d’extension du Laboratoire Alvend.

Natexbio : En France, dans quels réseaux vos produits sont-ils distribués ?

Samuel Gabory: En ce qui concerne les marques de la société  Comptoir des Lys, elles ne sont distribuées qu’exclusivement en  magasins spécialisés bio. Présents dans tous les réseaux Français ( environ 3.000 points de vente) ; Trois marques représentent 95 % de notre portefeuille

  • Etamine du Lys est une marque de nettoyants ménager
  • Coslys  est une marque d’hygiène corporelle
  • Anibiolys est une marque de produits d’hygiène pour animaux de compagnie

Tous nos produits sont certifié BIO

Natexbio : Quelle est la part de l’export au sein de votre portefeuille clients ? Dans quels pays vos produits sont-ils commercialisés ?

Samuel Gabory: Notre part de l’export au sein de notre portefeuille d’activité représente 10%, et nous commercialisons nos produits au Japon, en Chine, en Espagne, en Suisse, en Belgique etc. 25 pays au total.

Natexbio : Certaines marques bio ont développé leur offre sur internet. Vos produits sont d’ailleurs distribués sur Greenweez. La vente en ligne fait-elle partie de votre stratégie de développement crosscanal ?

Samuel Gabory: La vente en ligne est pour nous une opportunité, mais ce n’est pas notre stratégie principale. Elle fait partie intégrante de notre stratégie de développement crosscanal, mais elle n’est pour l’instant qu’un objectif secondaire que nous confions à des spécialistes.  Je tiens d’ailleurs à souligner que nous refusons de vendre sur Amazon avec qui nous ne partageons pas les mêmes valeurs.

Natexbio : Dans le cadre de votre démarche « zéro déchet », vous avez opté pour la mise en place du vrac en détergence comme en cosmétique. Comment avez-vous construit cette offre ?   

Samuel Gabory: Tous nos produits conditionnés individuellement sont emballés grâce à l’utilisation de plastiques recyclables, cependant, le meilleur plastique c’est celui qu’on ne consomme pas. Pour moins consommer de plastiques, nous proposons au consommateur trois solutions complémentaires : refuser le suremballage, utiliser des concentrés à rediluer à la maison, ou alors utiliser la recharge par le vrac. C’est-à-dire de revenir avec sa bouteille ou prendre des bouteilles vides pour la remplir à nouveau avec le produit souhaité. On divise par 4 à 20 fois la quantité de plastique utilisée, sachant qu’en fonction de son utilisation, nous pouvons réutiliser une bouteille entre 10 et 20 fois. En mettant cela en place, nous ne cherchons pas à contraindre le consommateur mais au contraire, à le responsabiliser.

Malheureusement, il n’existe pas réellement de bon ou mauvais plastique. Qu’il soit d’origine végétale ou pétrolière, une fois fabriqué, cela reste du plastique. Le problème n’est donc pas tant dans la fabrication, mais plutôt dans la matière résiduelle que nous gardons. Nous ne pouvons recycler une bouteille que deux à trois fois. Le cercle vertueux n’est pas infini pour le plastique. C’est pour cette raison que nous encourageons le vrac, dans la mesure où cette méthode tend à réduire au maximum l’impact des déchets plastiques. Le meilleur plastique, c’est celui que l’on ne consomme pas.

Natexbio : Cette année vous avez été récompensé par deux Trophées d’Or Natexpo, l’un dans la catégorie « Cosmétiques et Hygiènes » pour votre dentifrice au charbon végétal, l’autre dans la catégorie « Produits et Services pour la Maison et la Personne » pour votre bloc WC. Pouvez-vous nous présenter ces innovations ?

Samuel Gabory: Notre dentifrice est fabriqué à base de charbon issu de Pin des Landes d’origine française. Notre principale innovation est d’avoir réussi à fabriquer un produit sur une base de charbon assimilable et exploitable tout en gardant une efficacité. Cette pâte dentifrice bio aide à redonner blancheur et éclat aux dents tout en douceur. Le succès commercial est à la hauteur de cette innovation.

Gamme Etamine du Lys

Etamine du lys innove et propose le premier bloc WC écocertifié sur le marché. Ce bloc WC 3 en 1 permet de nettoyer, de détartrer ainsi que de désodoriser vos sanitaires rapidement et ce jusqu’à 4 semaines. Avec 100% des ingrédients d’origine naturelle la formule est sans javel. De plus, avec son emballage et son support en plastique 100% recyclé, il vous garantit un engagement environnemental en réutilisant des matières plastiques.

Natexbio : L’innovation semble faire partie de l’ADN de Comptoir des Lys. Comment est organisé votre laboratoire de recherche et développement ?

Samuel Gabory: Notre laboratoire de recherche et développement est en veille constante, à la fois en étant observateur du marché mais aussi en travaillant en étroit partenariat avec nos fournisseurs de matières premières. La ferme de la Chaltrie nous permet de travailler en amont, à la fois sur les cultures de plantes et les techniques d’extraction. Toute cette expertise permet à notre secteur de nous apporter des solutions neuves, à la fois originales et adéquates.

Natexbio : En tant qu’acteur local et solidaire, quelles actions RSE avez-vous mises en place à travers votre entreprise ?

Samuel Gabory: En 2009, nous avons organisé un PACTE du Développement Durable, dans le but de présenter à tous nos collaborateurs ce qu’est le développement durable et les impliquer dans une démarche d’amélioration continue. Nous avions organisé notre réflexion autour de quatre grands thèmes : la consommation et les déchets, l’homme, la communication responsable et les achats.

En 2014, nous avons créé les « Journées Colibris », de sorte que chacun de nos collaborateurs puissent venir apporter sa petite goutte d’eau à l’édifice, avec des questionnements autour de l’entreprise et de son futur.

En 2018, nous nous sommes retrouvés autour d’un temps fort sur la responsabilité sociétale de l’entreprise. Nous avons ensuite réalisé un questionnaire en interne pour essayer de mieux comprendre les besoins et attentes. Est né le groupe « RaSemblE » qui a pour but d’étudier toutes ces questions de la RSE.

Nous n’avons pas attendu l’arrivée du Développement Durable et de la RSE pour nous préoccuper de l’impact que l’entreprise pouvait avoir d’un point de vue sociétal, économique et environnemental. Dès le début, notre entreprise a fait la promesse d’offrir des produits sains, respectueux de l’homme et de son environnement. C’est dans ce cap qu’aujourd’hui encore nous avançons. Changer le monde grâce à des produits de meilleure qualité, respectant chaque jour un peu plus l’homme et la nature.

Natexbio : Les professionnels des produits biologiques sont aussi des ambassadeurs du bien-être. Quelle est la formule gagnante de votre hygiène de vie ? Avez-vous un conseil à donner à nos lecteurs ?

Samuel Gabory: Lorsque nous parlons de « respecter l’homme et son environnement », nous parlons aussi des hommes et des femmes qui chaque jour, de par l’utilisation qu’ils ont des produits bio, vont faire un acte pour le respect de leur corps, pour leur santé, pour la qualité de leur intérieur et de leur environnement. Nous pouvons tous au quotidien faire de petits gestes et adopter de bonnes attitudes pour que chacun puisse apporter sa goutte d’eau à son échelle. Trier nos déchets, faire des achats responsables, limiter l’utilisation de sa voiture, réfléchir à son impact énergétique etc… Je pense à titre personnel que la meilleure façon d’agir est d’être cohérent et de faire des choix éco’logiques responsables. Acheter local à des entreprises qui partagent vos valeurs et proposent des produits de qualité, c’est notre meilleur acte militant pour un monde meilleur.

Propos recueillis par Natexbio

Classés dans :


Articles récents dans la même catégorie

Nouveau bureau au Synabio

29 novembre 2019

Le Conseil d’administration du SYNABIO a élu son bureau le 27 novembre. Didier Perréol, fondateur d’Ekibio et vice-président du groupe...

+

Inscrivez vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir nos derniers articles par email
Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité.