L’export des produits bio

24 avril 2018

Le développement des exportations françaises de produits issus de la filière bio représente un moyen prépondérant dans la valorisation de nos produits bio et de notre savoir-faire afin de créer de la valeur, de la richesse et aussi des emplois.

L’export de la bio : en pleine croissance

En parallèle d’une forte demande de produits bio en France, l’export des  produits bio français est en pleine expansion. Ainsi en 2016, les entreprises françaises ont enregistré une croissance de leurs ventes de produits bio à l’exportation de + 14% par rapport à 2015, ce qui représente 629 millions d’euros (Source Agence Bio).

Longtemps difficiles, les ventes à l’exportation ont désormais le vent à poupe. Les vins représentent toujours 66% des exportations de produits bio mais d’autres marchandises comme le pain (les meuneries françaises devraient disposer d’ici quelques mois de blé bio 100% français) ou encore l’épicerie progressent. Cette croissance est le résultat du travail accompli mené par la filière bio depuis des années. L’essor de la bio associé au « made in France » et à son image positive renforce le succès de l’export des produits issus de la filière bio.

 

Évolution de la valeur des exportations de produits bio entre 2013 et 2016*

*Source: Agence Bio / AND-I 2017

 

Exporter des produits bio vers les pays tiers

Pour exporter vers un pays tiers, c’est-à-dire hors Union Européenne, l’exportateur a obligation de contrôle et de notification auprès de l’Agence bio.

En plus de cela, le pays tiers peut demander un certificat de transaction qui accompagnera le certificat de conformité. Ce certificat de transaction est un certificat d’exportation qui atteste que les produits bio sont conformes au règlement 834/2007.

Ce certificat de transaction doit impérativement être rempli par un organisme de contrôle européen accrédité. En France, il s’agit de ECOCERT France SAS.

L’exportation de produis issus de la filière bio vers la Suisse et les États-Unis est conditionnée par l’obtention d’un certificat d’exportation spécifique :

  • Pour les États-Unis, il s’agit du « NOP Import Certificate ». ce certificat doit être complété par l’ organisme de contrôle européen accrédité et attester que les marchandises sont conformes aux termes de l’arrangement CE/NOP.
  • Pour la Suisse, les exportateurs certifiés selon le cahier des charges privé Bio Suisse doivent faire valider une attestation Bio Suisse à chaque expédition auprès de l’organisme de contrôle accrédité.

Les exportations bio dans l’Union européenne

Avec une croissance de produits bio plus rapide que la production, les importations demeurent supérieures aux exportations.
Parmi les produits bio les plus exportés, le lait bio et les produits laitiers bio figurent en tête de liste des échanges intracommunautaires. Ainsi, le Danemark et l’Autriche sont les pays qui exportent le plus de produits laitiers bio, à savoir environ la moitié́ de leur production de lait bio chacun. Le Royaume-Uni a vendu 20 % de son lait bio en valeur à l’étranger en 2016, alors qu’il y a 10 ans il n’en exportait pas du tout.
L’Allemagne demeure la principale destination pour les produits laitiers bio européens. Ainsi, en 2016, environ 30 % du lait bio consommé en Allemagne provenaient de pays membres de l’union européenne, principalement du Danemark et de l’Autriche. Les Pays-Bas importent également du lait bio pour le transformer alors que la moitié des produits laitiers bio consommés en Suède étaient issus de l’étranger en 2013.

Source: Agence Bio Novembre 2017

Photo by Erwan Hesry on Unsplash

Classés dans :


Articles récents dans la même catégorie

L’import des produits bio

16 mars 2018

Importer des produits bio au sein de l’Union européenne implique de se conformer à certaines procédures. L’importateur doit à la...

+

Inscrivez vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir nos derniers articles par email
Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité.